top of page

La pollution par le tabac

Déforestation, pressions sur les ressources en eau, pollution de l’air et des milieux aquatiques…Les ravages causés par l’industrie du tabac sur l’environnement se produisent à toutes les étapes, de la production à la consommation, comme le souligne l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les effets néfastes du tabac sur la santé des fumeurs, responsables de 8 millions de décès par an, sont désormais bien documentés, mais on ne mesure pas encore assez ses impacts environnementaux. Ils sont pourtant nombreux et surviennent dès la culture du tabac.


La fumée de la combustion du tabac est toxique et contribue à la pollution de l'air

1. La pollution de l'air


Chaque année, la production, la transformation et le transport du tabac émettent 84 millions de tonnes de CO2. On estime que sur tout son cycle de vie, une cigarette émet 14 grammes de CO2. Le tabac fumé, fumée primaire sortant de la combustion et inhalée par le fumeur, émet environ 7 000 substances toxiques, dont 70 ont été reconnues cancérigènes. La fumée secondaire, qui se dégage d’un produit du tabac allumé ou qui est expirée par un fumeur, dépose aussi de la nicotine résiduelle et d’autres produits chimiques toxiques sur des surfaces intérieures, exposant ainsi aussi les non-fumeurs à des toxines. Cette fumée fait partie de la liste des polluants les plus dangereux.

Le risque de développer un cancer est 57 fois plus élevé suite à l’exposition à la fumée secondaire que le risque que pose l'exposition à tous les polluants contenus dans l'atmosphère.

Trois cigarettes brûlées une à une durant 30 minutes polluent 10 fois plus qu'un moteur de voiture moderne diesel qui fonctionne au ralenti pendant la même période de temps.

Pour libérer une pièce de toute trace de fumée et de ses composants toxiques, il faudrait un courant d'air de la force d'un ouragan.


2. La pollution des sols par le tabac


Stop Tabac Marseille, centre expert à Marseille, information sur les bénéfices de l'arrêt du tabac, aide à l'arrêt du tabac

Avec 15 millions de fumeurs en France et 1,1 milliards dans le monde, la question des déchets liés à la consommation de cigarettes est de plus en plus cruciale, et tout particulièrement en ce qui concerne les mégots de cigarettes avec filtre. Geste qui semble anodin au fumeur, répété plusieurs fois par jour et par des milliards de personnes dans le monde, le fait de jeter ou d’écraser son mégot sur le sol pose de gros problèmes environnementaux. Outre le risque d'incendies (nombreux feux de forêts surtout dans le sud de la France) la décomposition d'un mégot peut prendre jusqu'a 15 ans et ses particules conservent leur toxicité. La matière plastique utilisée par l’industrie du tabac pour fabriquer les filtres met ainsi plus d’une décennie avant de se décomposer en nanoparticules de plastique, puis se retrouvent dans les réseaux de canalisation et les cours d'eau. Ils entrent à l'état de décomposition et finissent fréquemment leur course dans les océans, contribuant à la détérioration de la qualité de l'eau.


3. La pollution de l'eau par le tabac


Saviez-vous qu’un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau ? Les mégots de cigarettes sont la principale source de pollution des océans. Plus que les pailles ou les sacs plastiques, les mégots de cigarettes constitueraient le polluant le plus néfaste aux océans, d’après une enquête publiée par NBC News le 27 août 2018.

Sur 11 milliards de mégots sont jetés chaque jour à travers le monde et sur cette quantité, 40 % échouent dans les océans. Les conséquences du mégot de cigarettes sur le milieu marin sont une augmentation des concentrations en fer, manganèse et zinc dans le milieu marin et qu'ils contribuaient à l’acidification de l'eau de mer. Ils modifiaient la composition des bactéries présentes dans les sédiments de surface en favorisant le développement de bactéries généralement connues pour vivre dans des sites hydrothermaux sous-marins profonds, appelés « fumeurs noirs ».

Malheureusement, ces mégots composés principalement de matière plastique sont très faiblement biodégradables. En outre, ils contiennent de nombreux composés toxiques issus de la combustion qui peuvent menacer les organismes vivants. Pourtant, nous connaissons actuellement très peu de choses sur le devenir des mégots dans les écosystèmes marins et leur impact sur la faune et la flore marine. Avant de se dégrader complètement au bout de 15 ans, ils menacent la vie marine et, indirectement, la santé humaine via les produits de la mer que nous consommons.


Stop Tabac Marseille, centre expert à Marseille, information sur les bénéfices de l'arrêt du tabac, aide à l'arrêt du tabac

Conclusion

L'arrêt du tabac est un choix personnel et demande un effort et une motivation personnelle. Outre les bienfaits pour sa propre santé et son bien-être on peut considérer l'impact environnemental, qui est un argument supplémentaire en faveur de l'arrêt du tabac. Une conscience écologique peut motiver les personnes de revoir la consommation de tabac , pour un environnement moins pollué dans son propre espace ou comme dans le monde en général.


Et vous ? Où en êtes-vous ?

L'auriculothérapie est un moyen efficace et indolore pour arrêter de fumer.

N'hésitez-pas à nous contacter

au 06 09 59 29 88


Sources





13 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page