top of page

Vapoter ou fumer ?


Une jeune femme, dont on voit que la bouche, maquillée en rouge vif, brillant, vapote une cigarette electronique
Vapoter ou fumer?

Deux choix qui faconnent la relation avec le tabac. Fumer, geste ancestral ancré dans notre histoire, a longtemps été synonyme de convivialité et de réconfort. Cependant, au fil des décennies, la prise de conscience des risques pour la santé a conduit de nombreuses personnes à chercher des alternatives. C'est là que le vapotage entre en scène, offrant une manière différente de consommer la nicotine tout en éliminant les composants nocifs liés à la combustion du tabac.


1. Nocivité pour la santé entre vapoter ou fumer


La vapeur produite contient moins de substances nocives et dans une quantité bien moins

élevée que la fumée d'une cigarette classique (lors d'une utilisation correcte). Par conséquent, on suppose que vapoter est vraisemblablement moins nocif que fumer, mais ce n'est pas complètement sans danger.


Dans une cigarette classique, le tabac est brûlé et cette combustion produit de la fumée. Outre le goudron et le monoxyde de carbone, cette fumée contient plus de 7000 substances, dont 69 sont cancérigènes. L'e-cigarette chauffe un liquide. Il n'est donc pas brûlé et n'émet pas de fumée.


Dans les cigarettes électroniques, la substance active est de la nicotine liquide ; aucun autre produit de tabac n’est présent. Les cigarettes électroniques et les vaporisateurs ont initialement été commercialisés comme des dispositifs permettant d’aider les personnes à arrêter de fumer, mais les utilisateurs de e-cigarettes restent dépendants à la nicotine. Les e-cigarettes n’ont pas reçu d’autorisation de mise sur le marché comme produits de sevrage tabagique aux États-Unis.


Certaines personnes utilisent des vaporisateurs pour inhaler des ingrédients actifs autres que la nicotine, notamment les ingrédients actifs de la marijuana, des huiles de haschich, le cannabis synthétique (THC pour les trois) et des amphétamines.


En plus de l’eau et du principe actif, les liquides de vapotage produits industriellement contiennent généralement du propylène glycol ou un liquide à base de glycérine végétale, ainsi que des arômes et d’autres substances chimiques, dont des traces de métaux. Les agents de vapotage produits illégalement contiennent probablemepnt des excipients supplémentaires, dont certains, comme l’acétate de vitamine E, pourraient provoquer des lésions pulmonaires liées au vapotage.


2. Complications liées au vapotage


L'une des complications potentielles du vapotage est la consommation de nicotine par des non-fumeurs, entraînant une addiction à la nicotine. L’une des inquiétudes est que des non-fumeurs qui inhalent de la nicotine, en particulier des adolescents, développent une addiction.


Certaines substances présentes dans la vapeur semblent entraîner des lésions pulmonaires graves et, parfois, le décès. Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC),ou l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug te une e-cigarette, FDA) et d’autres partenaires de santé clinique et publique enquêtent sur la flambée des lésions pulmonaires liées au vapotage.


Les produits de vapotage à base de THC et ceux qui contiennent de l’acétate de vitamine E sont associés à des cas de lésions pulmonaires graves liées au vapotage. Les CDC et la FDA recommandent de ne pas utiliser des produits pour cigarettes électroniques ou vapotage contenant du THC, en particulier ceux acquis auprès de sources informelles comme des amis.



3. Vapoter pour arrêter de fumer


Stop Tabac Marseille, se libérer de la dépendance à la nicotine grâce a l'auriculothérapie par laser

Le vapotage émerge comme une alternative prometteuse pour réduire la dépendance au tabac. Toutefois, comme d'autres substituts nicotiniques tels que les patchs, gommes et inhalateurs, l'arrêt complet demeure un défi. Bien que le vapotage permette de mieux contrôler la consommation de nicotine, il nécessite également une volonté ferme d'abandonner totalement le tabac. Les efforts pour surmonter cette dépendance complexe exigent souvent un soutien supplémentaire, soulignant l'importance d'approches holistiques dans la lutte contre le tabagisme.


L'auriculothérapie par laser permet de couper net, en une seule séance avec le besoin physique de fumer.



En conclusion, au lieu de se poser la question vapoter ou fumer ? Il est préférable d'en finir avec tous les produits à base de nicotine, qui vous maintiennent dans la dépendance et vous exposent à des risques de santé.


Sources


13 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page